Réunion de travail
8 erreurs marketing à éviter pour les TPE

By Marie Jouet | Définir sa stratégie | 0 Comments

Chaque jour, votre entreprise essaie d’améliorer sa visibilité et cherche à prouver son expertise.  Quelques erreurs marketing peuvent vous faire perdre toute votre crédibilité malgré les investissements que vous aurez faits.

1. Faites attention aux détails

J’ai écrit un précédent article sur l’importance du choix des photos et de leur impact sur votre image. Une image peu professionnelle ou prise à contre-sens peut ruiner vos efforts de communication. Que dire des fautes d’orthographe, des erreurs de syntaxe ou plus simplement d’une mise en page peu professionnelle ? La qualité de réalisation de votre support est primordiale pour vous permettre de donner une image de professionnalisme.
Pensez à faire relire et tester vos supports commerciaux à des tiers.

2. N’oubliez pas les besoins de vos clients

Avant toute action marketing, vous devez réfléchir aux besoins de vos clients. Quelles sont les caractéristiques de votre client type ? Pour le convaincre, il faut avoir réfléchi à ce qui va attirer son attention, et mieux, proposer la solution à son « problème » mieux que personne d’autre.

Souvent le manque d’impact d’un support commercial vient du fait que ce dernier est plus focalisé sur le produit vendu que sur la problématique du prospect. Mieux vaut expliquer comment vous allez aider votre prospect à aménager un coin piscine formidable plutôt que de parler froidement des caractéristiques de vos dalles.

Cherchez à connaitre les attentes de votre client idéal pour lui offrir « sa » meilleure solution

3. Soignez votre image de profil

Si vous avez souhaité investir sur les médias sociaux alors passez un peu de temps à choisir votre image de profil. Rien n’est plus terrible que d’avoir une tête d’oeuf sur Twitter, ou l’arc en ciel standard sur Google +. Mettez une photo professionnelle de vous pour votre profil. Sur les réseaux sociaux, les gens recherchent à avoir des relations avec vous en tant que personne et non uniquement avec votre entreprise.

Le couple page perso à votre nom et page professionnelle est intéressant. Vous pouvez donner votre avis, montrer qui vous êtes, partager votre expertise sur votre page perso alors que votre page entreprise est là pour faire la promotion de vos produits et animer votre marque. Vos prospects/clients connaissent la différence, ils peuvent se sentir abusés si vous mélangez les deux.

Ne créez pas de page perso sur les réseaux sociaux avec le nom et le logo de votre entreprise

4. Fuyez les magiciens du web

La concurrence sur internet est importante. Apparaitre naturellement sur la première page de Google devient impossible aux entreprises qui se lancent aujourd’hui sur internet ( à part peut-être sur quelques niches). Aucun professionnel ne peut vous garantir de monter votre site en première page de Google. Préférez travailler avec quelqu’un qui va vous apprendre à améliorer votre présence sur le web, patiemment, régulièrement.

5. Vérifiez votre e-reputation

En tant qu’entreprise, vous avez intérêt à faire régulièrement des recherches sur votre nom et sur le nom de votre entreprise dans Google voire sur des sites spécialisés dans votre secteur (Trip Advisor par exemple).

Il vaut mieux que vous sachiez ce que vos prospects trouvent sur vous sur internet. Les réclamations ou les clients insatisfaits font partie de la vie de l’entreprise. La façon dont vous traitez ces remarques peuvent être très favorables à votre business. Vous pouvez également encourager les avis positifs pour contrecarrer ces articles défavorables

6. Ciblez votre présence sur le web

En tant que petite entreprise, vos moyens sont réduits. Ce n’est pas la peine d’être présents sur tous les réseaux sociaux. Choisissez celui sur lequel vous allez trouver le plus de prospects. Le pire est d’avoir une page silencieuse. Une fois que vous allez commencer à développer une relation avec des prospects ou des clients, il va falloir répondre à leurs sollicitations.

Vous pourrez ensuite élargir votre présence sur d’autres réseaux sociaux

Choisissez le réseau social le plus corrélé à votre cible pour vous lancer

7. Un objectif – un message par action

Le mieux est l’ennemi du bien. Chaque action doit avoir un objectif et un seul. Si vous voulez être efficace, déclinez vos arguments et votre stratégie pour répondre à un besoin de votre cible. N’oubliez pas de proposer un moyen d’agir à votre prospect: bouton d’action ou verbe d’action. Pour cela, il vous faut faire le deuil de certaines idées.

Votre professionnalisme n’est pas seulement perçu à travers le volume d’arguments commerciaux que vous énoncez mais bien sur votre capacité à comprendre les besoins de votre clientèle.

Préférez plusieurs pages différentes avec chacune un objectif unique et un bouton d’action adapté

8. Ne faites pas gérer votre présence sur le web par le stagiaire

En effet, les jeunes sont plus habitués à internet que d’autres mais cela ne veut pas dire qu’ils sont des pros d’internet. Etre connecté 24h/24 sur Facebook ne veut pas dire avoir une vision globale des réseaux sociaux…

Un stagiaire peut être capable de créer votre page Facebook mais aura-t-il les connaissances suffisantes pour valoriser votre entreprise ? et que ferez-vous quand il sera parti ? Cette solution est souvent un pis-aller car votre entreprise donnera à terme une image peu professionnelle d’elle. Des solutions internes peuvent exister. La construction de votre marque sur le web n’est pas un travail de débutant : rappelez-vous que 100% des consommateurs utilisent internet pour se renseigner sur les produits et les entreprises.

Considérez le marketing comme un investissement et non comme une dépense et mettez en place des solutions professionnelles

On peut bien sûr donner encore bien d’autres conseils comme investir régulièrement dans la connaissance de ses clients , alors n’hésitez pas à ajouter les vôtres pour compléter cet article


Étiquettes : , , ,