Objet d'emails
Comment rédiger un objet d’email efficace ?

By Marie Jouet | Emailing | 0 Comments

Si vous avez déjà fait de l’e-mailing , vous savez qu’ une des choses la plus difficile est de réussir à faire ouvrir votre mail. L’objet est, avec votre nom de l’expéditeur, la première chose que va voir l’internaute .
Voici quelques conseils pour optimiser votre taux d’ouverture

8 trucs pour rédiger des objets d’emails efficaces

1. Soyez concis

Aujourd’hui, la moitié des mails sont ouverts sur smartphones ou tablettes. Privilégiez donc les objets courts . On considère qu’un objet doit faire au maximum 50 caractères mais seuls les 26 à 35 premiers s’ afficheront sur un smartphone. Les mots clés doivent dont être au début de l’objet. Il faut que le destinataire capte immédiatement le bénéfice qu’il peut tirer à ouvrir votre mail. Utilisez le preheader pour compléter votre objet, il s’ affichera également sur les smartphones

2. Soyez sincère

Ne cherchez pas à tromper sur ce qu’on va trouver dans votre mail. Ça marchera peut être une fois mais rarement plus. Restez simple, imaginez que vous envoyez un mail à un de vos amis, trouvez le ton juste.

8 astuces pour réussir vos emails

3. Soyez proche

N’hésitez pas à appeler vos clients par leur nom, il est prouvé que la personnalisation augmente ke taux d’ouverture. Mais attention, il faut que votre base de données soit propre car interpeller Cher Sarkozy parce que la civilité et/ou le prénom n’est pas présent dans votre base peut être contre productif. Pensez également à l’orthographe des noms et prénoms et à la majuscule, certains y sont sensibles. Enfin, sachez que les accents ou tremas peuvent parfois causer souci s’ ils sont mal encodés par le webmail destinataire. Par exemple : Noël ou jean-Côme . Mieux vaut ne pas mettre ces caractères spéciaux dans votre base et garder le e ou le o tout simple.

4. Soyez attirant

Vous n’êtes pas les seuls à envoyer des mails. Creusez vous un peu la tête pour sortir des classiques sans saveur du type « Notre newsletter d’octobre ». Profitez de l’actualité : « Des idées de cadeaux à moins de 30 € » est un objet très concret et qui parlera à quelqu’un qui redoute l’explosion de son budget pour Noel. Pas la peine de citer Noel , car ce n’est pas nécessaire sur un mail avant Noel (tout le monde l’associera), et cela fait moins pushy en cette periode. Pensez à vosu concentrer sur un besoin de vos prospects / clients et non sur vos arguments de vente. Un petit exercice d’agilité intellectuelle qui vous permettra de rediger des objets attractifs.

5. Soyez varié

Changez les objets à chaque mail sinon vous perdez de la pertinence. Il n’y a aucune urgence à ouvrir un mail qui ressemble à un mail déjà vu. Chaque e-mail doit avoir un objet différent, adapté à son contenu et, si possible, à son destinataire. On s’ habitue à tout alors soyez créatifs et soyez humain, votre taux d’ouverture appréciera.
Soyez également varié dans vos contenus : si vous n’envoyez que des mails de Super Promo vous ne créerez aucune proximité avec votre destinataire mais vous l’encouragerez à attendre la prochaine offre encore plus exceptionnelle. Bref, vous le lasserez avec un objet qui pourtant est plutôt efficace.

6. Soyez pertinent

Posez la bonne Question.
N’avez vous pas remarqué que vous ouvrez plus facilement les mails qui répondent à une question ou touche un problème que vous vous posez ? « Comment payer moins d’impôts ?  » quand vous venez de recevoir le 3eme tiers à payer vous touchera plus que l’objet « Actualités fiscales 2016 ».
Autre exemple, la FNAC m’a touché récemment à 100 % avec cet objet « Marie, vous n’utilisez pas vos points fidélité ? » pour me proposer des offres en relation avec mes centres d’intérêt et mon nombre de points sur ma carte Fnac. J’ai acheté un portable à ma fille…

Voici un objet d'e-mailing efficace

7. Ne soyez pas racoleur

Ne cherchez pas toujours à vendre directement. Les termes racoleurs du type : Urgent , gratuit , exceptionnel ne touchent plus trop l’internaute qui en est blasé. L’internaute en a marre de recevoir des messages promotionnels appuyés de type « Push »des années 90.
Par ailleurs, l’internaute a horreur qu’on le prenne pour un gogo. « Vite, Cliquez ici, vous avez gagné une voiture » et de découvrir les conditions d’obtention dans le mail . L’internaute sait chercher et comparer sur internet, ne lui racontez pas de bobards. Il vous punira rapidement en cliquant sur le bouton indésirable. En plus, il est français… donc il a horreur qu’on lui dise ce qu’il doit faire. 😉
Evitez les mots en MAJUSCULES, et les points d’exclamation. Ce qui peut être un effet de style dans un document écrit pour attirer le lecteur est perçu comme agressif et comme ne se faisant pas sur Internet. Les mots en majuscules symbolisent le cri sur internet. Evitez également les spams words et les injonctions trop pressantes de type « URGENT !!! Inscrivez-vous VITE et recevez un T-Shirt GRATUIT !!! » . De toutes les façons, les FAI vous considéreront comme spam et ne délivreront pas votre message.

8. Créez un sentiment d’urgence

N’hésitez pas à indiquer une limite à vos offres pour pousser les destinataires à traiter votre mail immédiatement. Utilisez des verbes impliquants qui poussent à l’action. Profitez également de l’emailing pour proposer à votre liste de diffusion (donc des personnes avec qui vous êtes censés avoir un début de relation) des offres exceptionnelles auxquelles ils ne pourront profiter par un autre canal.
Et rappelez vous que vous pouvez ( devez) utiliser le preheader de votre mail pour compléter pertinemment votre objet.

Avez-vous d’autres conseils ou remarques à partager ? Ce blog est fait pour ça ;-)


Inscrivez-vous à la liste de diffusion




Votre nom (obligatoire)

Votre prénom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Le numéro de votre département

Votre domaine d'activité

Mes derniers tweets